Apprivoiser ses ficnances

12 et 19 avril 2017, 18h30 à 21h30 – Inscription
Coûts : Adhésion : 5$ (part social, si vous ne l’avez pas déjà)

Vos finances personnelles vous préoccupent?
Vous avez de la difficulté à planifier les achats importants?
Vous n’arrivez jamais à épargner?

Ce cours vous permettra de gérer simplement et efficacement votre situation financière et vous sensibilisera à vos habitudes de consommation. Le cours vous donnera des trucs pour mieux équilibrer votre budget, mieux planifier ou pour redresser une situation financière difficile. Il vise à doter le participant d’une méthode durable afin de gérer ses finances personnelles.

* Inscription de 5 participants est nécessaire pour la tenue de cette formation. Réservez votre place avant le 5 avril 2017.

Image par Freepik

Advertisements

Objectif Zéro Dette!

8 février 2017, 18h30 à 21h30 – Inscription
Coûts : Adhésion : 5$ (part social, si vous ne l’avez pas déjà)

Que faire lorsque nous avons des arrérages ou des comptes en souffrance?
Comment réagir face aux créanciers et agences de recouvrement?
Quels sont leurs droits et recours et quels sont les miens?

Cet atelier vous donne des réponses et vous présente les différentes avenues possibles pour le consommateur aux prises avec une situation de surendettement.

* Inscription de 5 participants est nécessaire pour la tenue de cette formation. Réservez votre place avant le 3 février 2017.

Image par Freepik

Un événement inoubliable pour souligner 50 années d’accomplissements

Un premier événement pour souligner notre 50e anniversaire a réuni une soixantaine d'(ex)-employé-e-s, administrateurs-trices, bailleurs de fonds, partenaires, etc. C’était en un magnifique 19 octobre dans notre Vieux-Hull où nous sommes ancrés depuis un demi-siècle.

Deux coordonnateurs ayant servi pendant une dizaine d’années chacun ont relaté leurs souvenirs, alors que l’une des premières conseillères budgétaires, Mme Pauline Marois, nous a offert un touchant témoignage vidéo, capté par MAtv Montréal. Enfin, le moment le plus fort de la soirée a été le témoignage d’une membre qui a eu la générosité de parler de l’impact de notre travail pour lui permettre de reprendre le dessus sur les événements difficiles de sa vie.

Lisez le discours de Donald Nolet

Voyez la présentation sur les 50 ans de l’ACEFO

Keven Aubut et un caméraman de MAtv Outaouais étaient sur place pour des entrevues pour un documentaire qui sera diffusé dans les prochains mois.

La soirée, qui s’est tenue au Gainsbourg, à la place Aubry, a été rendue possible grâce au soutien financier de l’Office de la protection du consommateur, que nous remercions chaleureusement.

Un grand merci à toutes celles et ceux qui ont fait de cet événement un vif succès.

Le gaspillage alimentaire

En rappel : Le gaspillage alimentaire – des trucs pour l’éviter!!

Alternatives pour déjouer l’endettement lié à alimentaiton

Des communautés plus futées que le crédit

Tout comme l’ensemble du Québec, l’ACEFO lance aujourd’hui la campagne «Des communautés plus futées que le crédit».

Nous souhaitons sensibiliser la population aux méfaits du surendettement et proposer des alternatives accessibles et concrètes au crédit grâce à cette campagne.

Voir sur plusfutees.com

Lancement de la programmation 2016-2017

Automne 2016

Hiver 2017

Printemps 2017

Image conçu par Freepik

Vente itinérante

Le temps doux est arrivé! À la porte, un représentant vous propose d’entretenir votre pelouse pour la saison estivale ou de changer votre couverture ou de sceller l’asphalte ?

On parle ici de vente itinérante.

Il s’agit d’un commerçant qui sollicite un consommateur ou conclut un contrat avec lui ailleurs que dans son commerce. Les pratiques de ces commerçants qui vous téléphonent ou sonnent à votre porte pour tenter de vous vendre des services ou des produits sont, heureusement, réglementées par la Loi sur la protection du consommateur (LPC).

Une des mesures de protection principales prévues à la Loi est la possibilité pour le consommateur d’annuler sans frais un contrat de vente itinérante à l’intérieur d’un délai de réflexion de dix jours, sans avoir à donner quelque raison ou explication au vendeur. Vous pouvez le faire même si des travaux ont déjà été exécutés.

Le commerçant qui fait de la vente itinérante doit posséder un permis émis par l’Office de la protection du consommateur (OPC) et déposer un cautionnement. Ce permis n’est pas une assurance sur la qualité des produits, ni du professionnalisme du commerçant et il est interdit au commerçant de le présenter comme tel.

Ce qu’il faut savoir :

Les contrats doivent être faits par écrit et une copie doit être remise au consommateur. Ils doivent aviser clairement le consommateur de son droit d’annuler le contrat dans les dix jours;

Seules les transactions de 25 $ ou plus sont encadrées par la Loi.

Certaines exceptions au niveau de certains biens ou certains lieux où s’exerce la vente :

Si le contrat est conclu à l’adresse du consommateur à la demande expresse de ce dernier, sans que le commerçant ne l’ait d’abord sollicité (pour présenter son produit, pour faire une évaluation ou sous un quelconque prétexte), il ne sera pas considéré comme un contrat de vente itinérante;

Par contre, tout contrat de vente d’une porte, de fenêtres, d’un isolant thermique, d’une couverture ou d’un revêtement extérieur d’un bâtiment ou tout louage de services relativement à ces biens constitue une vente itinérante s’il est conclu à l’adresse du consommateur, même si c’est à sa demande expresse;

Le contrat conclu dans un marché public, une exposition agricole ou commerciale, une enchère publique n’est pas considéré comme un contrat de vente itinérante.

Conseils pour choisir un entrepreneur:

Pour choisir un entrepreneur de confiance, l’Office de la protection du consommateur vous conseille de :

Demander à vos voisins ou à vos proches de vous donner le nom d’entreprises dont ils ont été satisfaits;

Poser des questions au représentant de l’entreprise. S’il connaît bien le service qu’il offre, il vous donnera des renseignements clairs. Une entreprise sérieuse possède une solide expérience et peut vous fournir des recommandations;

Ne pas faire confiance au premier venu, surtout s’il ne vous donne qu’un numéro de téléphone comme coordonnées. Faites plutôt affaire avec une entreprise qui a pignon sur rue. Autrement, en cas de problème, vous pourriez avoir de la difficulté à retrouver l’entrepreneur.

Entrepreneur trop entreprenant

Certaines entreprises peuvent parfois utiliser des moyens détournés pour arriver à leur fin, comme traiter votre pelouse sans que vous l’ayez demandé. Sachez que la loi interdit à un commerçant de facturer à un client un bien ou un service qu’il n’a pas sollicité.

Les commerçants itinérants peuvent avoir tendance à embellir légèrement les choses. Rappelez-vous que la Loi interdit à tout commerçant de faire des représentations fausses ou trompeuses. Un commerçant ne peut, par exemple, prétendre faussement que son produit a des caractéristiques de rendement avantageuses ou que la conclusion immédiate du contrat vous permet d’obtenir un prix plus avantageux.

Soyez vigilants ! Et n’hésitez pas à vérifier auprès de l’OPC si un commerçant se conforme à la Loi ou si ses pratiques sont acceptables, ou à lui dénoncer tout manquement de la part des commerçants.

Recouvrement de dettes par une agence

Les agences de recouvrement sont des entreprises que vos créanciers mandatent pour récupérer l’argent que vous leur devez. Elles sont généralement rémunérées au pourcentage des sommes qu’elles récupèrent. Ces entreprises sont régies par l’Office de la protection du consommateur et doivent avoir un permis. Pour savoir si l’agence de recouvrement a un permis, vous pouvez le vérifier sur le site de l’Office de la protection du consommateur en cliquant sur ce lien : http://www.opc.gouv.qc.ca/se-renseigner/
Voici les pratiques qu’une agence de recouvrement a le droit ou n’a pas le droit de faire :

Ce que l’agence peut faire :
• Elle a le droit de vous appeler ou de vous écrire pour vous demander de payer les sommes que vous devez (elle doit appeler entre 8h et 20h et ne peut pas vous appeler le dimanche et les jours fériés);
• Elle doit alors s’identifier, donner son nom, son numéro de permis, le montant de la créance et le nom du créancier;
• Elle peut inscrire une information à votre dossier de crédit.
• Elle peut communiquer une seule fois avec un membre de votre entourage pour connaître vos coordonnées.

Ce que l’agence ne peut pas faire :
• Vous harceler, proférer des menaces ou vous intimider.
• Faire croire que le défaut de payer vous rend passible d’arrestation, de poursuites pénales ou qu’elle engagera des poursuites judiciaires contre vous (seul le créancier avec lequel vous avez signé un contrat de prêt peut intenter une action en justice contre vous.);
• Recouvrir ou réclamer une somme d’argent supérieure à celle qui est due au créancier (frais de recouvrement par exemple);
• Vous appeler au travail sans votre consentement;
• Vous menacer d’informer un tiers du fait que vous êtes en défaut de paiement.

Faire cesser le harcèlement :
La loi autorise à exiger d’une agence de recouvrement de communiquer avec vous par écrit uniquement. Vous leur faites part de cette requête par envoi postal, de préférence par courrier recommandé. Cette requête est valide pour une période de trois mois, mais rien ne vous empêche de la réitérer aussi longtemps qu’il le faudra.
Notez que cette mesure est valable uniquement pour les agences de recouvrement, et non auprès de vos créanciers ou de leur service de recouvrement.
Si vous estimez avoir été lésé dans vos droits ou si vous avez des doutes quant à la légalité de certaines pratiques, n’hésitez pas à communiquer avec l’ACEF de l’Outaouais ou avec l’Office de la protection du consommateur.

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE

Jeudi 16 juin 2016
109, rue Wright, Gatineau (secteur Hull), local 105
Souper : 17h30
AGA du Groupe d’entraide de Hull : 18h00
AGA de l’ACEF de l’Outaouais : 18h30

C’est avec grand plaisir que nous vous convions, au nom du Groupe d’entraide de Hull (GEH) et de l’ACEF de l’Outaouais (ACEFO), à leurs assemblées générales annuelles (AGA) qui auront lieu le jeudi 16 juin prochain à compter de 17h30. Ces assemblées sont un moment démocratique important pour l’organisme, car elles vous permettent par exemple de connaître davantage les organisations et même de vous impliquer! La dernière année a marqué le début de plusieurs réformes. Nous avons bien hâte de vous faire le bilan de ce que nous avons accompli pour vous, de ce que vous proposer notre feuille de route pour l’avenir et de vous faire part des diverses manières par lesquelles vous pouvez y contribuer.

L’ensemble des documents nécessaires au bon déroulement de ces assemblées générales annuelles vous seront remis séance tenante. Vous pouvez également demander à les recevoir à l’avance par courriel ou par la poste. Vous trouverez une proposition d’ordre du jour au verso du présent avis.
Enfin, nous sommes ravis de vous offrir un buffet avant le début des AGA, à compter de 17h30. Ce sera l’occasion idéale pour les Conseils d’administration et l’équipe de travail d’échanger informellement avec les membres. L’AGA du Groupe d’entraide de Hull débutera à 18h00.
Merci de confirmer votre présence dès que possible afin que l’on puisse prévoir pour le buffet, par courriel : info@acefo.org ou en appelant au 819-770-4911.
Au plaisir de vous rencontrer en grand nombre,

Jean-Sébastien Daoust, président du Groupe d’entraide de Hull
Jean Ouellette, président de l’ACEF de l’Outaouais